Xebec annonce ses résultats financiers au deuxième trimestre 2020

Back

Oct 25, 2020

Xebec annonce ses résultats financiers au deuxième trimestre 2020

– Des revenus records de 19,6 M$, BAIIA de -0,1 M$ et perte nette de 0,8 M$ –

MONTRÉAL, Québec, le 11 août 2020 – Xebec Adsorption Inc. (TSXV: XBC) (« Xebec »), fournisseur mondial de solutions de gaz renouvelable, a annoncé aujourd’hui ses résultats du deuxième trimestre et du premier semestre de 2020, avec les faits saillants suivants :

  • Revenus record de 19,6 millions au deuxième trimestre 2020, contre 12,8 millions de dollars pour la même période en 2019, soit une augmentation de 53 %.
  • Un BAIIA négatif de 0,1 million pour le deuxième trimestre, contre un montant positif de 1,8 million de dollars pour la même période en 2019.
  • Une perte nette de (0,8) million de dollars ou (0,01) $/action pour le deuxième trimestre 2020, contre un bénéfice net de 1,0 million de dollars ou 0,02 $/action pour la même période en 2019.
  • Augmentation du fonds de roulement à 87,2 millions de dollars le 30 juin 2020, soit un ratio de liquidité générale de 6,5 : 1, contre un fonds de roulement de 36,9 millions de dollars et un ratio de 3,2 : 1 au 31 décembre 2019.

Faits saillants financiers :

 

Résultats financiers

  • Les revenus se sont élevés à 31,8 millions de dollars pour la période de six mois se terminant le 30 juin 2020, contre 22,5 millions de dollars pour la même période en 2019, soit une augmentation de 41 %. Cette augmentation s’explique principalement par le volume plus important de gros contrats dans le domaine des technologies propres et par l’acquisition d’une entreprise de services.
  • Marge brutede 7,3 millions de dollars, soit 23 % de revenus pour la période de six mois se terminant le 30 juin 2020, contre 7,3 millions de dollars, soit 33 % pour la même période en 2019. L’entreprise a enregistré une marge brute plus faible dans le segment des technologies propres en raison d’investissements dans la normalisation des produits et de coûts de construction plus élevés pour les sites touchés par la réglementation COVID.
  • Perte nette de 1,5 million de dollars ou (0,02 $) par action pour le semestre se terminant le 30 juin 2020, contre un bénéfice net de 1,4 million de dollars ou 0,03 $ par action pour la même période en 2019, soit une détérioration de 2,9 millions de dollars. Cette baisse s’explique principalement par une réduction de la marge brute, une augmentation des frais généraux et administratifs et une baisse de la productivité causée par la pandémie de COVID-19.
  • BAIIA positifde 0,3 million de dollars pour la période de six mois se terminant le 30 juin 2020, contre 2,9 millions de dollars pour la même période en 2019, soit une détérioration de 2,6 millions de dollars.
  • Le carnet de commandes a augmenté de 22,0 millions de dollars, passant de 63,5 millions de dollars le 12 août 2019 à 85,5 millions de dollars le 10 août 2020.
  • Les frais de vente et d’administration ont augmenté de 3,6 millions de dollars au cours de la période de six mois se terminant le 30 juin 2020 par rapport à la même période en 2019. Cela est principalement dû à une augmentation des effectifs et des coûts associés pour soutenir le niveau accru des ventes, le carnet de commandes et le carnet des devis. Ceci inclut également les coûts d’acquisition, de mise en liste à la Bourse de Toronto d’ici fin 2020 et de mise en œuvre d’un PGI.
  • Au 30 juin 2020, la compagnie disposait de 60,0 millions de dollars de liquidités, contre 22,4 millions de dollars au 31 décembre 2019, et le fonds de roulement positif est passé à 87,2 millions de dollars, contre 36,9 millions de dollars au 31 décembre 2019.
  • Le 26 juin 2020, Xebec a clôturé un appel public à l’épargne au prix de 3,60 $ par unité pour un produit brut total de 29 millions de dollars.

Citation du PDG :

« Le deuxième trimestre a été difficile et je suis fier de voir la résilience dont Xebec a fait preuve. La COVID-19 a rattrapé Xebec dans une certaine mesure. Et même si nous avons réussi à poursuivre la croissance du chiffre d’affaires au cours des six premiers mois de 2020, nous avons dû supporter des coûts plus élevés pour atteindre cette croissance. Ces coûts plus élevés, combinés à l’expansion des frais généraux supplémentaires pour le développement de notre organisation en Europe, en Amérique du Nord et en Chine, ont entraîné une augmentation de nos frais de vente et d’administration. Les revenus actuels ne reflètent pas encore le plein potentiel de ces investissements dans notre organisation et par conséquent, nous constatons un impact sur notre capacité de gains à court terme, d’autant plus que nous nous heurtons également à des coûts directs plus élevés pour générer ces revenus, ce qui a réduit notre marge brute visée au deuxième trimestre.

Nous nous concentrons donc davantage sur la génération de notre marge brute globale, pour laquelle notre objectif est d’environ 30 %, et nous nous efforçons d’atteindre des frais généraux et administratifs inférieurs à 20 % des revenus. Nous espérons obtenir un meilleur levier d’exploitation au fur et à mesure de l’augmentation de nos revenus dans les trimestres à venir.

Nous réalisons actuellement un certain nombre d’investissements, comme la mise en œuvre de la directive 52-109. Il s’agit de règles boursières qui sont nécessaires pour régir les contrôles internes des entreprises cotées sur le marché principal de la Bourse de Toronto. Nous sommes également en train de planifier la migration de notre PGI interne basé sur un serveur vers la dernière version en nuage. Le nouveau progiciel de gestion intégré (PGI) nous permettra de connecter toutes nos filiales et de gérer toutes les données de manière centralisée. En conséquence, nous aurons un meilleur contrôle et une meilleure intelligence économique en 2021.

En outre, nous avons travaillé sur notre premier “Rapport de durabilité” pour 2019. Nous avons choisi de fonder notre rapport concernant les questions ESG importantes sur les normes du Sustainability Accounting Standards Board (SASB) pour l’industrie des machines et des biens industriels du secteur de la transformation des ressources, telles que définies par le Sustainable Industry Classification System® du SASB; celles-ci servent à déterminer les questions ESG importantes sur lesquelles ce rapport sera fondé. Ce premier rapport servira de base pour les futurs rapports annuels sur nos efforts en matière de développement durable et, nous l’espérons, conduira à de meilleurs résultats en matière environnementale, sociale et de gouvernance. Nous envisageons de publier notre premier rapport ce mois-ci.

En raison de l’augmentation des commandes de technologies propres, nous avons décidé de mettre en place un service de nuit dans nos installations de Blainville au Québec depuis le mois de juillet de cette année. Nous avons ainsi augmenté notre personnel de production et de soutien et nous nous efforçons d’augmenter la capacité. Cette augmentation d’effectifs nous permettra de continuer à augmenter nos revenus, comme prévu.

Je suis également heureux d’annoncer que nous constatons une forte demande pour nos technologies de l’hydrogène et que nous sommes sur la bonne voie pour générer environ 15 à 20 millions de dollars de ventes dans ce domaine en 2020.

Nous continuons à percevoir un contexte positif pour l’industrie, alors que les changements climatiques reviennent au premier plan dans l’esprit du peuple et que les gouvernements cherchent à stimuler leurs économies. Xebec est en bonne position pour profiter de ces nouvelles opportunités alors que nous visons à décarboniser et à atteindre un avenir sans carbone ».

– Kurt Sorschak, président et directeur général de Xebec Adsorption Inc.

Marché actuel et orientation pour 2020
Nos perspectives de marché pour les équipements de purification du gaz naturel renouvelable et de l’hydrogène dans le cadre de nos systèmes de technologies propres restent inchangées par rapport à nos orientations précédentes. Nous nous attendons à ce que notre secteur Support et Services Industriels poursuive la croissance de ses revenus conformément à notre stratégie.

Nous maintenons nos prévisions de revenus de 80 à 90 millions de dollars, mais nous retirons nos prévisions de bénéfices et de BAIIA. Xebec s’attend à être rentable sur la base des bénéfices nets et du BAIIA pour l’année fiscale 2020, mais compte tenu des résultats des deux premiers trimestres, nous ne pouvons pas maintenir les prévisions précédentes. Cela reflète mieux l’impact sur les coûts et l’incertitude de la COVID-19. L’exécution et le développement organisationnel seront essentiels pour la poursuite de la croissance. La direction en est consciente et se concentre sur la performance opérationnelle et la création d’un environnement qui permettra à l’entreprise d’évoluer. Nous travaillons à l’élargissement de nos capacités de gestion, en constituant des équipes fortes et axées sur les résultats qui permettront de saisir les opportunités futures.

Systèmes de technologies propres
Notre segment de technologies propres continue de se développer. Nous avons signé plusieurs lettres d’intention pour des systèmes de gaz naturel renouvelable (GNR) au cours du deuxième trimestre, et nous avons reçu un certain nombre de commandes pour la purification de l’hydrogène. Nous avons également signé une commande importante pour la purification de l’hélium avec un client important de gaz industriel. En outre, nos perspectives de commandes à court terme semblent très positives, ce qui nous permettra d’obtenir un flux de commandes encore plus important au troisième trimestre.

L’Europe a été plus lente que prévu, principalement en raison de l’arrêt de la plupart des activités de l’économie européenne au cours du deuxième trimestre. Nous envisageons que l’Italie restera faible pour le reste de l’année, mais nous nous attendons à une poursuite de la croissance en France. Nous continuons à prévoir des revenus dans le domaine des technologies propres de l’ordre de 50 à 55 millions de dollars, mais nous constatons que les marges des grandes usines de biogaz sont plus faibles que prévu, car nous investissons dans la normalisation de ces conceptions. Nos équipes d’ingénierie et de chaîne d’approvisionnement travaillent à la réduction de la complexité et à la recherche de synergies entre les différentes plates-formes de produits, ce qui nous permettra de générer des marges dans le domaine des technologies propres de l’ordre de 25 à 30 %. Enfin, nous considérons l’activité du carnet de devis comme un indicateur précoce de l’activité de commande future. Notre carnet de devis demeure fort avec plus de 1,05 milliards de dollars (au 10 août 2020), et notre carnet de commandes s’élève à 85,5 millions de dollars.

Hier, nous avons annoncé un partenariat avec CarbonQuest qui a ouvert une nouvelle application pour nos technologies de purification et de séparation. Bien qu’à ses débuts, cette initiative pourrait ouvrir un autre marché à grande échelle pour Xebec, car les propriétaires de bâtiments de la ville de New York cherchent à réduire leur exposition à la nouvelle loi locale 97, sous peine de sanctions importantes qui s’aggravent avec le temps. Rien qu’à New York, plus de 60 000 bâtiments pourraient bénéficier de la solution de capture du carbone que nous développons conjointement, et nous sommes impatients de faire le point sur la question dans un avenir rapproché.

Support et services industriels
Xebec continue de rechercher des opportunités de croissance interne et externe et prévoit d’augmenter ses revenus de 11,5 millions de dollars en 2019 à environ 30 à 35 millions de dollars en 2020. Notre revenu annuel actuel pour les services industriels et les revenus de soutien est d’environ 25 millions de dollars et nous envisageons de conclure deux autres acquisitions dans les 60 à 90 prochains jours. Par conséquent, Xebec est en bonne voie pour atteindre des revenus prévisionnels de plus de 30 millions de dollars pour l’année fiscale 2020. Au deuxième trimestre, nous avons réalisé une marge brute de 37 %, inférieure à l’objectif de plus de 40 %. Avec l’augmentation de notre pouvoir d’achat, nous devrions être en mesure d’améliorer la marge afin d’atteindre la plage visée.

Infrastructures de gaz renouvelable
Le 3 juillet 2020, le gouvernement du Québec a annoncé son plan de gestion des matières organiques avec l’objectif de recycler ou de récupérer 70 % des déchets organiques de la province d’ici 2030. Parallèlement à cet objectif, la province a prévu un financement de 1,2 milliard de dollars pour aider les municipalités et les entreprises privées à mettre en place des services de collecte et des installations de traitement des matières organiques. En outre, il existe un programme spécifique (PTMOBC) pour le traitement des matières organiques par biométhanisation (production de GNR) et compostage, dont le budget sera augmenté de 308 millions de dollars. De plus, le gouvernement du Québec a annoncé le 4 juillet 2020 son engagement à verser 70 millions de dollars pour le financement de projets de GNR.

Ces développements sont positifs pour le fonds récemment annoncé par Xebec (GNR Québec Capital L.P.) avec le Fonds de solidarité FTQ. Ce nouveau véhicule d’investissement vise à accroître la production de gaz naturel renouvelable (GNR) au Québec et, lorsqu’il sera pleinement capitalisé et qu’il aura un effet de levier approprié, il pourrait financer de 12 à 15 projets de gaz naturel renouvelable dans la province.

Dans l’ensemble, le développement du fonds progresse bien et trois recrutements importants sont en cours de finalisation. En outre, le premier projet GNR (annoncé en février 2020) est en cours d’intégration dans le fonds. Ce premier projet est situé dans les Cantons de l’Est et permettra de traiter 45 000 tonnes de déchets organiques par an, de générer 150 000 GJ de GNR et de produire 7 500 tonnes métriques de biofertilisants par an. Enfin, plusieurs projets sont en cours d’évaluation pour investissement et Xebec s’attend à une reprise des activités au fur et à mesure que les nouveaux employés prendront leurs fonctions.

Xebec organise un webinaire en direct pour discuter des résultats du premier trimestre 2020
Un webinaire à l’intention des actionnaires, analystes, investisseurs, représentants des médias et autres parties prenantes aura lieu aujourd’hui, le 11 août 2020 à 11 h HAE (8 h HAP).

Inscrivez-vous ici : https://app.livestorm.co/xebec-adsorption-inc/2020-q2-investor-webinar

Un enregistrement du webinaire et des documents de soutien seront disponibles dans la section « Investisseurs » du site Web de l’entreprise à l’adresse suivante : investors.xebecinc.com.

États financiers du deuxième trimestre 2020 et rapport de la haute direction

Les états financiers complets, les notes aux états financiers et le rapport de la haute direction pour le premier semestre se terminant le 30 juin 2020 sont disponibles sur le site Web de l’entreprise à l’adresse www.xebecinc.com ou sur le site Web de SEDAR à  www.sedar.com

Lien connexe :
https://www.xebecinc.com

Pour de plus amples renseignements :
Xebec Adsorption Inc.
Brandon Chow, responsable des relations avec les investisseurs
+1 450 979-8700, poste 5762
[email protected]

À propos de Xebec Adsorption Inc.
Xebec est un fournisseur mondial de solutions dédiées à la génération, la purification et la filtration des gaz pour les secteurs de l’industrie, de l’énergie et des énergies renouvelables. Xebec compte parmi ses clients des petites entreprises, des multinationales et des organismes gouvernementaux soucieux de réduire leur empreinte carbone. Xebec, dont le siège social est situé à Montréal (Québec), conçoit, développe et fabrique des produits innovants ayant des effets transformateurs, et compte plus de 1500 clients dans le monde entier. L’entreprise possède deux sites de fabrication, un à Montréal et un à Shanghai, et dispose d’un réseau de vente et de distribution en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Xebec est inscrit à la Bourse de croissance TSX sous le symbole XBC. Pour plus de renseignements sur l’entreprise, ses produits et ses services, rendez-vous sur xebecinc.com.

Avertissement

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (tel que défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) déclinent toute responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. Le présent communiqué contient des déclarations et des informations de nature prospective (ci-après dénommées collectivement « déclarations prospectives ») au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Toutes déclarations, autres que celles portant sur des faits historiques, sont des déclarations prospectives et sont soumises à des risques et à des incertitudes. En général, les déclarations prospectives peuvent être identifiées grâce à l’utilisation de termes comme « planifie », « cherche », « s’attend », « estime », « entend », « anticipe », « croit », « pourrait », « probablement », ou des variations de ces termes, ou encore des déclarations stipulant que certains événements, actions ou résultats « peuvent », « seront », « pourraient », « seront pris », « se produiront », « seront réalisés », ou d’autres expressions similaires. Les déclarations prospectives, notamment les déclarations concernant les futures dépenses d’investissements, les revenus, les dépenses, les bénéfices, les performances économiques, l’endettement, la situation financière, les pertes et les perspectives futures, mais aussi les attentes de la direction de Xebec à l’égard des informations relatives à l’entreprise ou au développement et à la croissance des activités de Xebec, impliquent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient amener les résultats, le rendement, les perspectives et les occasions réels à différer sensiblement de ceux exprimés ou suggérés dans ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont soumises à des facteurs et des incertitudes sur le plan commercial et économique, mais aussi à d’autres facteurs qui peuvent amener les résultats réels à différer sensiblement, notamment les hypothèses et les facteurs de risque pertinents énoncés dans les documents publics de Xebec, comme, entre autres, le dernier rapport de gestion annuel ou bien la dernière notice annuelle, déposés sur le site Web SEDAR (www.sedar.com). Par ailleurs, si un ou plusieurs de ces risques, incertitudes ou autres facteurs devaient survenir, ou si les hypothèses sous-jacentes se révélaient incorrectes, les résultats réels pourraient sensiblement différer de ceux décrits dans les déclarations ou informations prospectives. Ces risques, incertitudes et autres facteurs concernent, entre autres, la condition incertaine et imprévisible de l’économie mondiale, notamment en conséquence de la pandémie de Covid -19, la capacité de Xebec de générer une croissance de revenus, la capacité de Xebec de rembourser le prêt conformément aux modalités de l’Accord, l’accès de Xebec à d’autres options de financement et de crédit et aux capitaux, la capacité de Xebec de respecter tous ses autres engagements et plans commerciaux, le nombre limité de clients de Xebec, la perte potentielle d’employés clés, les changements dans l’utilisation des produits liés au prêt, la volatilité du cours des actions et d’autres facteurs. Bien que Xebec estime que les hypothèses et les facteurs utilisés dans la préparation des déclarations prospectives sont raisonnables, il convient de ne pas se fier indûment à ces déclarations, qui ne s’appliquent qu’à la date du présent communiqué de presse. En effet, rien ne garantit que de tels événements se produiront dans les délais indiqués, ni même qu’ils se produiront. Sauf si la loi applicable l’exige, Xebec n’a aucune intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser toute déclaration prospective en cas de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres.


Liste de distribution aux investisseurs

Sign up to receive the latest company news,
fillings and business developments from Xebec.